nom_site_spip
Accueil > L’Hôpital et ses collaborateurs > Les chroniques du jardin botanique > L’acacia albida

La chronique du jardin botanique

L’acacia albida

Par Djibril Bâ

C’est l’acacia le plus célèbre du Sénégal, présent dans les trois quarts du pays, tant et si bien que le gouverneur français Louis Faidherbe décida de lui donner son nom. Ainsi l’Acacia Albida peut aussi être appelé Faidherbia Albida !

C’est une espèce épineuse typiquement forestière… Un arbre très curieux, qui perd ses feuilles pendant l’hivernage pour les retrouver juste au début de la saison sèche ! Exactement le contraire de toutes les autres espèces.

Il est considéré comme un excellent fertilisant des sols. Cette qualité explique la relative protection dont il jouit et elle justifie par ailleurs la non moins relative stabilité de son peuplement.

Juste après les feuilles, il produit de très belles fleurs blanches jaunâtres puis des fruits d’une belle couleur orange à maturité qui s’avèrent un bon fourrage pour les animaux domestiques.

Son bois est très prisé par les charbonniers.

Sa réputation ne semble pas bien établie sur le plan thérapeutique. La raison en est simple : au vu des préparations complexes auxquelles l’acacia albida est associé, d’une part, et, d’autre part, des maladies contre lesquelles il est employé, il est à mettre dans la liste des plantes accessibles aux grands maîtres de la médecine traditionnelle, aux secrets jalousement gardés.

Aussi ses écorces, racines et fruits sont utilisés contre les maladies mentales, la lèpre, les hémorroïdes, l’azoospermie.

La médecine populaire ou la pharmacie familiale lui reconnaît aussi des vertus très intéressantes dans le traitement des affections broncho-pulmonaires, des œdèmes, des maux de tête, de l’hypertension, du paludisme…


 Hôpital Traditionnel de Keur Massar - Tous droits réservés