nom_site_spip
Accueil > L’Hôpital et ses collaborateurs > Les chroniques du jardin botanique > Le niaouli

Les chroniques du jardin botanique

Le niaouli

Par Djibril Bâ

Qui ne se souvient, dans son enfance, de la fameuse "huile goménolée" bonne à tout et dont quelques gouttes dans le nez suffisaient contre les affections broncho-pulmonaires en laissant tout au fond de la gorge un arrière-gout âcre ?

Cette huile est fournie par le niaouli ! Arbre originaire du continent océanien, nous ne retiendrons de son nom "barbare" que celui de son genre : le Melaleuca.

Doté d’un feuillage persistant et très odorant, le niaouli se rencontre au Sénégal dans les zones marécageuses, notamment au niveau du parc forestier de Hann et dans la forêt classée de Mbao aux côtés de son confrère l’eucalyptus avec lequel, sans aucun doute, il a été introduit. Sa population est en net recul dans ces zones.

On peut le considérer à juste titre comme une plante aromatique.
Ainsi ce sont ses feuilles et l’huile essentielle, le goménol, qu’on en retire, qui sont utilisées en phytothérapie aussi bien par voie interne qu’externe.

Au-delà de ses propriétés béchiques et expectorantes, le goménol, utilisé en massage, est aussi réputé pour ses propriétés antiseptiques, anti-infectieuses, antibactériennes et antivirales qui incitent à l’employer contre les bronchites, les grippes, les infections ORL, intestinales et urinaires, les dermatoses et plaies infectées et en gynécologie.

L’huile essentielle est la plus célèbre, il n’en demeure pas moins que ses feuilles sont d’une très grande utilité.

En tisane, elles soulagent les crises d’asthme, stimulent le système immunitaire, purifient le système urinaire et suppriment la mauvaise haleine.

En bains, elles combattent la fatigue physique, les dermatoses et les douleurs articulaires.

En fumigation, elles purifient l’air et apportent le calme propice à la concentration.

A l’Hôpital Traditionnel de Keur Massar, Le niaouli est utilisé en association avec d’autres plantes dans les médications contre les troubles de la circulation sanguine, les maladies chroniques, les douleurs, les allergies et les dermatoses.

Voir en ligne : Le blog des amis de l’Hôpital de Keur Massar


 Hôpital Traditionnel de Keur Massar - Tous droits réservés