nom_site_spip
Accueil > L’Hôpital et ses collaborateurs > Les chroniques du jardin botanique > Le Chromolaena Odorata

Les chroniques du jardin botanique
de l’Hôpital traditionnel de Keur Massar

Le Chromolaena Odorata

Par Djibril Bâ

Espèce introduite au Sénégal très récemment, au regard de sa rareté, c’est un arbuste buissonnant particulièrement envahissant. Elle est endémique des zones côtières du Golfe de Guinée, de la Côte d’Ivoire au Nigeria en particulier. Elle se caractérise par une floraison blanche à bleu pâle abondante qui libère de petites touffes duveteuses sur le sol.

La récente introduction du Chromolaena Odorata dans la flore sénégalaise est cause en partie de la pauvreté des renseignements sur ses propriétés médicinales.

Les feuilles sont la partie la plus fréquemment employée en médecine traditionnelle, aussi bien en usage interne qu’externe.

Sous la forme de tisane, le remède est efficace contre la dysenterie, le paludisme, contre les maux de tête et de dents, les hémorragies...

Le macéré des feuilles permet de prendre en charge les dermatoses, ulcères plantaires et plaies infectées ainsi que les rhumatismes, maux de gorge et rhume.

La phytothérapie moderne lui reconnaît les propriétés d’anticoagulant, antiicterique, antifiévreux et antiallergique.


 Hôpital Traditionnel de Keur Massar - Tous droits réservés